L'acquisition VMware inverserait-elle la tendance négative de Broadcom ?

Le fabricant américain de puces électroniques Broadcom a annoncé son intention d'acquérir le fournisseur de cloud VMware dans le cadre de ce qui pourrait être l'une des plus grosses transactions de 2022.

Cela verrait Broadcom se diversifier dans le secteur des logiciels d'entreprise, mais pourrait-il améliorer le faible appétit du marché qui a fait baisser le cours de son action depuis fin 2021 ?

Broadcom aime grandir en achetant

Les acquisitions d'autres sociétés joue un rôle très important dans la stratégie de croissance de Broadcom, alors que la société mise sur les achats d’autres compagnies pour se développer rapidement et faire face à une concurrence toujours plus féroce dans l'industrie des semi-conducteurs.

Broadcom a acquis Brocade Communications en 2016 pour 5,9 milliards de dollars, a racheté CA Technologies en 2018 pour environ 18 milliards de dollars et a décroché Symantec, actif dans la cybersécurité, en 2019 pour 11 milliards de dollars.

La société a également tenté d'acheter le géant américain des puces Qualcomm pour 117 milliards de dollars en 2018, bien qu'elle ait dû retirer son offre après que l'accord a été bloqué par l'administration Trump pour des raisons de sécurité nationale, et était en pourparlers l'année dernière pour acquérir la société de logiciels SAS Institute Inc., évalué entre 15 et 20 milliards de dollars, mais les négociations se sont terminées sans accord.

Aujourd'hui, Broadcom est l'un des principaux fabricants de puces américains avec une capitalisation boursière d'environ 240 milliards de dollars, plus qu'Intel et AMD qui pèsent respectivement 182 milliards de dollars et 165 milliards de dollars, mais bien en dessous de Nvidia, qui pèse environ 471 milliards de dollars, après avoir perdu a moitié de sa valeur sur les six derniers mois.

 

L’acquisition VMware

VMware, qui a été séparé de Dell Technologies en novembre dernier, est connu pour créer des logiciels de virtualisation, qui permettent à un ordinateur d'agir comme de nombreuses machines dans le but de le rendre plus efficace. La société s'est également diversifiée pour étendre son activité à la fabrication d’une gamme de logiciels pour les centres de données, qui ont connu une explosion de la demande au cours des dernières années.

Aujourd'hui, VMware est considérée comme l'une des entreprises les plus importantes de l'industrie ; elle est partenaire d'Amazon Web Services, qui est le leader du marché du moment.

En conséquence, une éventuelle prise de contrôle de VMware donnerait à Broadcom une présence nettement plus importante dans le cloud computing. C'est pourquoi Broadcom voit un intérêt à s'approprier l'entreprise, même si cela signifie qu'elle doit dépenser une somme considérable de 61 milliards de dollars pour ce faire. Ainsi le deal VMWare serait bien plus considérable que les dernières acquisitions de Broadcom, mais il ne serait pas hors budget, comparé au deal Qualcomm qui n’a pas vu le jour en 2018.

Quant aux discussions avec VMware, de nombreux rapports ont divulgué que les négociations entre Broadcom et VMware sont toujours en cours, cependant rien ne garantit l’aboutissement d’un accord à ce jour.

L'action Broadcom a grimpé de plus de 10% depuis les nouvelles, tandis que VMware a bondi de 35%.

 

L'acquisition VMware inverserait-elle la tendance négative ?

Comme de nombreux fabricants de puces populaires, Broadcom a connu un fantastique rallye pandémique, car les mesures de Covid ont augmenté l'activité digitale, augmentant également la demande de puces électroniques.

De plus, l’activité restreinte de la pandémie a réduit la production de puces, laissant place à une crise mondiale des puces électroniques, qui a fait grimper les bénéfices des principaux acteurs du secteur.

Ainsi, les fabricants de puces ont enregistré un rallye impressionnant entre mars 2020 et le dernier trimestre 2021. Broadcom a gagné plus de 330% au cours de cette période.

Une partie de ce rallye impressionnant était due à une demande de puces plus élevée et à une pénurie mondiale de puces, mais le reste était certainement dû à la spéculation, qui a été stimulée par les conditions monétaires ultra-laxistes et un environnement de liquidité extrêmement bon marché.

Broadcom 2

Cours de l’action Broadcom (source : Trading View)

 

Broadcom a perdu jusqu’à 25% de sa valorisation depuis son sommet historique de décembre 2021, et se traite environ 13% en-dessous de ce niveau. Une politique nettement plus belliciste de la Fed américaine et les perspectives de hausse des taux d'intérêt ont frappé le cours de l'action de Broadcom, comme la plupart des actions de producteurs de puces. Mais, Broadcom s’en est sorti relativement mieux que la compétition lors de la vente massive des derniers mois.

En comparaison, Qualcomm a perdu jusqu'à 35% de sa valeur et Nvidia, l'un des noms les plus populaires de l'industrie, a vu sa valorisation s’effondrer jusqu'à 55% depuis Novembre dernier.

Par conséquent, l'accord VMware, même s'il se concrétise, n'aidera peut-être pas Broadcom à inverser la tendance négative du moment, à moins que la vente à l'échelle de l'industrie ne prenne fin.

 

A long terme…

À moyen et à long terme, Broadcom continuera de croître, concluant davantage d'accords de fusions et acquisitions pour rester l'un des principaux acteurs de l'industrie américaine des puces. Et les prévisions des experts sont optimistes. Selon l'enquête CNN Money, l’estimation de prix médian de cours de l’action Broadcom s'élève à 700 dollars par action au cours des 12 prochains mois, ce qui signifierait une augmentation de 20% par rapport aux niveaux actuels. L'estimation la plus élevée indique un potentiel de hausse de 34%, tandis que les analystes les plus pessimistes voient Broadcom gagner plus de 5% au cours de la prochaine année. Personne, sur cette enquête, ne s’attend à une baisse de prix pour Broadcom sur les douze prochains mois.

Broadcom 3

 

bg_newsletter
LiveWire

2 days ago

#Eurozone's Manufacturing #PMI lowest since Oct 2020 #trading

3 days ago

Fed's PCE softer than estimates #inflation #trading

3 days ago

#Bitcoin falls below USD19'000 #crypto 3 trading