WeChat en ligne de mire

Alors que les autorités chinoises annoncent que les mesures de la campagne ‘prospérité commune’ de Xi Jinping vont bientôt s’estomper, il est difficile de s’attendre à ce que Tencent, le géant chinois du jeu en ligne et de réseau social soit sorti d'affaire.
Selon les dernières nouvelles, les régulateurs chinois s'en prendraient à WeChat, la plateforme de paiement en ligne de Tencent, alors que la société enregistre la plus lente croissance de revenu de son histoire.

Tencent a perdu jusqu’à 500 milliards de dollar de valeur marchande

Tencent, l'un des plus grands fournisseurs de jeux en ligne en Chine, a déjà été durement touché par la répression gouvernementale visant cette industrie.

Bien que la société ait habilement contourné les enquêtes sur la cybersécurité et d’antitrust qui ont pris au piège ses compétiteurs comme Alibaba, ses jeux ont été attaqués pour avoir provoqué une dépendance en ligne et une myopie chez les enfants.

Ainsi, Tencent a perdu près de 500 milliards de dollars de valeur marchande depuis son pic de 2021, et l'action se négocie à seulement 17 fois ses bénéfices sur douze mois, soit moins de la moitié de sa propre moyenne sur cinq ans, selon Refinitiv. C’est bien en dessous de ses pairs mondiaux de jeux vidéo comme Take- Two Interactive et Activision Blizzard.

Tencent Capture

Cours de l’action Tencent (source : Trading View)

À la poursuite de Wechat

Il est maintenant rapporté que le gouvernement veut attaquer Wechat Pay, la branche fintech de Tencent, ce qui pourrait continuer la perte après plus d'un an d'hémorragie. En fait, la branche fintech et commerciale de Tencent – qui comprend également le cloud computing – est le domaine qui connaît la croissance la plus rapide, contribuant à environ 30% des ventes de la société. C’est sa plus grande source de revenu après les jeux en ligne.

Personne ne sait mieux qu'Alibaba à quel point il est néfaste de voir la branche fintech de son entreprise attaquée par l'impitoyable gouvernement chinois. Alipay d'Alibaba a en effet été la cible majeure du programme de ‘prospérité commune’. Cela a coûté à Ant Group d’Alibaba ce qui serait devenu la plus grande IPO de l’histoire. Fidelity a évalué la compagnie à 68 milliards de dollar en juillet dernier, alors qu’elle valait proche des $315 milliards de dollar avant le crackdown.

La séparation de Wechat pourrait être plus douloureuse que celle d'AliPay

Ce que les régulateurs chinois veulent, c'est faire de WeChat Pay une société de fintech séparée. Pourtant, la refonte de la branche fintech de Tencent pourrait nuire à la synergie au sein du Wechat et causer de sérieux problèmes à l'entreprise, car le divorce de WeChat ne serait pas aussi simple que celui d’AliPay.

Alipay est une application financière distincte qui permet à ses utilisateurs d'effectuer leurs opérations financières en ligne. WeChat Pay, en revanche, fait partie intégrante de l'application WeChat, qui implique également un flux de médias sociaux comme Facebook, des boutiques en lignes, des jeux et des applications de taxi et de vélo, ainsi que des services de messagerie. Donc, retirer Wechat Pay de l’univers Wechat irait à l'encontre de l'idée d'avoir une super application qui rassemble les applications de médias sociaux et financiers sous un même toit.

Mais d'un autre côté, les dirigeants de Tencent affirment qu'un remaniement de la fintech devrait avoir peu d'impact sur les opérations, car WeChat Pay est avant tout une plateforme transactionnelle, et non un prêteur. De toute façon, ils n’auront peut-être pas le choix.

La croissance des revenus ralentit…

La séparation des activités et la délimitation de l’activité principale de jeux en ligne pourrait aider Tencent à atténuer une partie de l'incertitude causée par la restructuration gouvernementale et à réduire et diversifier les risques des différentes divisions.

En fait, les risques réglementaires pour les jeux vidéo sont plus prévisibles que les risques associés à la technologie financière – où le gouvernement chinois ne connaît pas de limites. La banque centrale chinoise a fait ses preuves dans l'éradication de secteurs entiers comme les prêts entre particuliers et les crypto-monnaies.

De plus, la répression des jeux semble toucher à sa fin car la société a déjà imposé des plafonds sur le temps et l'argent que les enfants peuvent consacrer aux jeux en ligne, ce qui, selon les dirigeants de Tencent, a eu un impact limité sur les résultats. Mais les chiffres disent le contraire.

Pékin n'a pas approuvé le lancement d'un seul jeu en ligne depuis fin juillet, limitant la capacité de croissance du plus grand moteur de revenu de Tencent. Cela explique certainement pourquoi la société a annoncé la croissance de revenu la plus lente de son histoire au dernier trimestre de 2021.

 

Tencent gr

Une pression significative sur les revenus de Tencent (source : Bloomberg)

 

Pour l'ensemble de l'année 2021, Tencent a réalisé un chiffre d'affaires de 560,12 milliards de yuans, en hausse de 16% par rapport à 2020, alors que les analystes tablaient sur 566,3 milliards de yuans. Néanmoins, le profit a bondi de 60%, ce qui a fait sourire timidement les investisseurs qui craignent que le pire ne soit pas encore derrière. 

Une dernière chose…

Aujourd’hui, Tencent fait également face à une potentielle ‘amende record’ après que les régulateurs financiers ont découvert que son réseau de paiement mobile WeChat avait enfreint les règles d’anti-blanchiment. Selon les dernières nouvelles, l'amende pourrait être ‘d'au moins des centaines de millions de yuans’, ce qui serait plus important que les sanctions financières typiques pour les sociétés de paiement non bancaires. Alibaba, par exemple, avait dû payer un montant record de 2,8 milliards de dollars en avril 2021.

bg_newsletter
LiveWire

2 days ago

#Eurozone's Manufacturing #PMI lowest since Oct 2020 #trading

3 days ago

Fed's PCE softer than estimates #inflation #trading

3 days ago

#Bitcoin falls below USD19'000 #crypto 3 trading