FlowBank
CFD Trading - How does it works CFD Trading - How does it works

Qu'est-ce que le trading de CFD et apprenez comment ça fonctionne ?

 

Avez-vous entendu parler de personnes qui tradent tous types de marchés financiers - de l'or aux actions en passant par les devises - le tout via un seul compte de trading en ligne ? Ils faisaient probablement du trading de CFD - et avec l'aide de ce guide - vous pouvez le faire aussi !

Aperçu : Qu'est-ce que le trading de CFD ?

Imaginez que vous puissiez trader des actions, des devises ou des matières premières sans avoir besoin de les acheter ou de les vendre physiquement. C'est là que le trading de CFD intervient !

CFD signifie "Contract for Difference" (Contrat pour différence). C'est un type de trading qui vous permet de spéculer sur les mouvements de prix de divers actifs financiers sans en être propriétaire. Lorsque vous tradez des CFD, vous spéculez sur la hausse ou la baisse du prix d’un actif
.FBpro-FBapp

Pensez-y : lorsque vous tradez - vous voulez que quelque chose que vous avez acheté augmente de prix - ou quelque chose que vous avez vendu diminue de prix. Vous n'avez pas réellement besoin de posséder l'objet que vous achetez et vendez comme lorsque vous investissez à long terme - vous voulez juste bénéficier de la différence de prix entre le moment où vous l'avez acheté et vendu.

Le trading de CFD est populaire car il offre des opportunités dans divers marchés, incluant les actions, les indices, les matières premières, les cryptomonnaies, et plus. De plus, vous pouvez accéder à des marchés à la hausse comme à la baisse, permettant potentiellement de réaliser des profits dans n'importe quelle situation économique
.

Comprendre le trading de CFD

Lorsque vous ouvrez une trade de CFD, vous utilisez une plateforme de trading pour entrer dans un contrat avec un courtier. Si vous prédisez que le prix de l'actif va augmenter, vous prenez une position "longue" (achat). Si vous prédisez que le prix va chuter, vous prenez une position "courte" (vente). Si le prix de l'actif évolue dans le sens que vous avez prédit, vous réalisez un profit. Cependant, s'il évolue contre vous, vous subirez une perte.

CFDprice-Marketprice

Le diagramme ci-dessus montre un trade théorique pour acheter des CFD sur actions Apple. Vous pouvez voir que le prix du CFD a augmenté, et ensuite vous décidez de l'acheter. Si le prix des CFD Apple continue d'augmenter et que vous vendez vos CFD, vous réaliserez un profit, tandis que si le CFD de l'action Apple baisse de prix et que vous le vendez, vous réalisez une perte.

ATTENTION ! Clarifions ce point important dès le début de votre exploration du trading sur CFD (Contracts for Difference). Le trading de CFD comporte des risques, et vous ne devriez investir que de l'argent que vous pouvez vous permettre de perdre. Il est judicieux de se renseigner davantage sur les marchés (comme vous le faites ici !) et d'élaborer un plan de trading, en utilisant des stratégies de gestion des risques pour protéger votre capital.

L'histoire des CFD

L'histoire du trading sur CFD remonte au début des années 1990. Il a été initialement conçu comme instrument financier par une institution financière britannique appelée Smith New Court, qui est plus tard devenue partie intégrante de la branche d'investissement de Merrill Lynch. La raison principale de la création des CFD était de proposer une alternative permettant aux investisseurs institutionnels de couvrir leurs positions sur le marché boursier britannique sans encourir certaines taxes. Le premier échange de CFD a eu lieu en 1990 entre deux gestionnaires de fonds spéculatifs, Jon Wood et Brian Keelan, et leur société de courtage Tullett & Tokyo.

Le concept a gagné en popularité parmi les investisseurs institutionnels, et vers la fin des années 1990, les CFD ont également commencé à être accessibles aux traders particuliers. Avec le temps, le trading de CFD s'est étendu au-delà du Royaume-Uni et est devenu populaire dans d'autres pays, stimulé par les avancées technologiques et la croissance des plateformes de trading en ligne. Les courtiers ont commencé à proposer des CFD sur divers instruments financiers, incluant les actions, les indices, les devises, les matières premières et, plus tard, même les cryptomonnaies.

Trading de CFD vs autres instruments financiers

Bien que très populaires et probablement les plus accessibles pour les traders particuliers, les CFD ne sont pas le seul instrument disponible sur une plateforme de trading. Il est très judicieux d'examiner toutes vos options et de réfléchir à ce que vous souhaitez vraiment atteindre. 

CFDs vs Actions

Les CFD offrent du trading spéculatif sans posséder l'action sous-jacente, offrant un effet de levier pour des gains potentiellement plus élevés mais augmentant le risque de pertes. Les actions confèrent une propriété dans une entreprise, offrant des dividendes potentiels et un investissement à long terme, mais manquent d’ effet de levier et peuvent entraîner des frais supplémentaires.

CFDs vs Forex

Les CFD permettent le trading de divers actifs, y compris les actions, les matières premières et les cryptomonnaies, avec un effet de levier potentiel. Le Forex se concentre uniquement sur les paires de devises, offrant une liquidité élevée et des coûts inférieurs, mais avec une diversification limitée.

CFDs vs Futures

Les CFD sont des contrats flexibles sans date d'expiration, accessibles via des courtiers, et offrent des marchés diversifiés. Les futures sont des contrats standardisés négociés sur des bourses, avec des dates d'expiration définies et des spécifications strictes.

CFDs vs Options

Les CFD permettent le trading spéculatif sans propriété, offrant un effet de levier et un accès à divers marchés. Les options accordent le droit mais pas l'obligation d'acheter ou de vendre un actif à un prix prédéterminé, avec un risque limité au montant de la prime payée.

Categorie

CFDs

Actions

Forex

Options

Futures

Taille du contrat

Pas de taille standard

Nombre d'actions 

Taille de lot (devises)

Variable

Standardisée

Propriété

Pas de propriété 

Propriété dans une entreprise

Pas de propriété

Droit, pas d'obligation

Pas de propriété

Effet de levier

Disponible

Non disponible

Disponible

Disponible

Disponible

Expiration

Pas d'expiration

Pas d'expiration

Pas d'expiration

Date d'expiration 

Date d'expiration

Accès au marché

Divers actifs

Actions individuelles

Paires de devises

Divers actifs

Divers actifs

Liquidité

Variable

Élevée

Élevée

Variable

Élevée

Bourse

De gré à gré (OTC)

Bourses d'actions

De gré à gré (OTC)

Bourses d'options

Bourses de futures

Flexibilité

Très flexible

Limitée

Limitée

Flexible

Limitée

Règlement

Règlement en espèces

Transfert de propriété

Règlement en espèces

Règlement en espèces ou physique

Règlement en espèces

Cadre légal et réglementations dans le trading de CFD

Le cadre légal et les réglementations dans le trading de CFD peuvent varier considérablement d'un pays à l'autre. En général, le trading de CFD est soumis à des réglementations financières pour protéger les investisseurs particuliers et garantir des pratiques de marché équitables.

Chaque pays dispose généralement de son autorité de régulation financière chargée de superviser les activités de trading sur CFD ainsi que d'autres types d'opérations financières et d'investissement. Par exemple, au Royaume-Uni, il s'agit de la Financial Conduct Authority (FCA) et en Suisse, de la Swiss Financial Market Supervisory Authority (FINMA).

 

CFDregulation-bycountry

 

Voici quelques mesures que vous pouvez prendre pour vous protéger en tant que débutant dans le trading de CFD :

  1. Choisissez un courtier régulé : Sélectionnez toujours un courtier de bonne réputation régulé par une autorité reconnue. La régulation aide à garantir que le courtier respecte les normes requises et offre une protection au client. FlowBank est régulé en Suisse par l'Autorité Fédérale de Surveillance des Marchés Financiers (FINMA).
  2. Commencez avec un compte démo : De nombreux courtiers offrent des comptes démo qui vous permettent de vous exercer au trading sans risquer de l'argent réel. Utilisez un compte démo pour vous familiariser avec la plateforme de trading et développer vos stratégies.
  3. Utilisez la gestion des risques : Implémentez des outils de gestion des risques comme les ordres stop-loss et take-profit pour protéger vos trades de pertes importantes et sécuriser vos profits.
  4. Ne surutilisez pas l’effet de levier : Bien que l'effet de levier puisse amplifier les gains, il peut également entraîner des pertes substantielles. Utilisez l'effet de levier avec prudence et évitez de surexposer votre compte.
  5. Méfiez-vous des promesses irréalistes : Soyez prudent face à des courtiers, traders, formateurs ou fournisseurs de signaux de trading qui font des promesses irréalistes de profits garantis. Le trading de CFD implique des risques, et personne ne peut garantir des profits constants.

Trading de CFD longs et courts

Prendre une position courte dans le trading de CFD implique la même opération de base que prendre une position longue mais avec l'intention de profiter d'une baisse des prix plutôt que d'une augmentation. 

Lorsque vous prenez une position longue, vous achetez un CFD dans l'attente que le prix de l'actif sous-jacent augmente, et vous réalisez un profit sur la différence de prix entre les points d'entrée et de sortie. D'autre part, lorsque vous prenez une position courte, vous vendez un CFD dans l'attente que le prix de l'actif sous-jacent baisse, et vous réalisez un profit sur la différence de prix entre les points d'entrée et de sortie.

Exemple de position longue (Gain)

Supposons que vous décidez de prendre une position longue sur l'action de Microsoft en utilisant des CFDs. Vous achetez 100 contrats CFD de Microsoft à 300 $ par action, pour une valeur totale de 30 000 $ (100 CFDs x 300 $). Après quelques jours, le prix de l'action de Microsoft monte à 320 $, et vous décidez de fermer votre position. Vous vendez les 100 contrats CFD à 320 $ par action, réalisant un profit de 2 000 $ (100 CFDs x (320 $ - 300 $)).

Exemple de position longue (Perte)

Dans un autre scénario, vous prenez une position longue sur l'action de Microsoft alors qu'elle est cotée à 300 $ par action. Malheureusement, le prix de l'action ne se comporte pas comme prévu et tombe à 280 $ après quelques jours d'attente. Vous décidez de fermer votre position pour limiter vos pertes. Vous vendez les 100 contrats CFD à 280 $ par action, ce qui entraîne une perte de 2 000 $ (100 CFDs x (280 $ - 300 $)).

 

Tradinglong-short

 

Exemple de Position Courte (Gain)

Prenons l'exemple d'une vente à découvert sur l'action Microsoft en utilisant des CFDs. Vous vendez 100 contrats CFD de Microsoft à 300$ l'unité, pour une valeur totale de 30 000$ (100 CFDs x 300$). Comme prévu, le prix de l'action Microsoft baisse à 280$ après quelques jours, et vous décidez de clôturer votre position courte. Vous rachetez les 100 contrats CFD à 280$ l'unité, réalisant un profit de 2 000$ (100 CFDs x (300$ - 280$)).

Exemple de Position Courte (Perte)

Dans un scénario différent, vous prenez une position courte sur l'action Microsoft alors qu'elle se négocie à 300$ l'unité. Cependant, le prix de l'action monte de manière inattendue à 320$. Afin de limiter vos pertes, vous décidez de clôturer votre position courte. Vous rachetez les 100 contrats CFD à 320$ l'unité, entraînant une perte de 2 000$ (100 CFDs x (320$ - 300$)).

Dans les deux cas, pour les positions longues et courtes, le profit ou la perte est déterminé par la différence entre les prix d'entrée et de sortie. 

Marchés OTC vs bourses

Les CFD (Contrats pour Différence) sont négociés sur les marchés de gré à gré (OTC), ce qui signifie qu'ils ne sont pas échangés sur des bourses formelles comme les actions et les commodités traditionnelles. Au lieu de cela, ils sont directement échangés entre les parties, généralement entre les traders individuels et les courtiers ou teneurs de marché de CFD. 

 

OTCmarket

 

Les CFD sont négociés directement entre les traders et les courtiers, sans passer par une bourse intermédiaire. Lorsque vous tradez des CFD, vous concluez en fait un contrat avec le courtier, reflétant les mouvements de prix de l'actif sous-jacent.

Le trading OTC (Over The Counter) offre une plus grande flexibilité en termes de taille de contrat, de levier et de durée. Les courtiers peuvent adapter les contrats CFD pour répondre aux préférences et aux profils de risque des traders individuels, offrant ainsi plus d'options de personnalisation.

Contrairement aux instruments échangés en bourse qui ont des heures de trading fixées, les CFD sur le marché OTC peuvent être tradés 24h/24, 5 jours par semaine, reflétant la disponibilité des marchés sous-jacents et les fuseaux horaires mondiaux.

Dans les marchés OTC, les courtiers agissent souvent en tant que teneurs de marché, fournissant des liquidités en indiquant les prix d'achat et de vente pour les CFD. Ils créent essentiellement le marché, ce qui peut conduire à des spreads potentiellement plus serrés par rapport aux instruments échangés en bourse.

Effet de levier dans le trading de CFD

L’effet de levier dans le trading de CFD est un principe qui permet aux traders de contrôler des positions plus importantes sur le marché avec un montant de capital plus faible. C'est comme si vous empruntiez des fonds à votre courtier pour augmenter la taille de votre trade. Le ratio de levier indique à quel point votre position peut être plus significative par rapport à votre dépôt initial.

Par exemple, si l'effet de levier est de 1:10, cela signifie que vous pouvez contrôler une position dix fois plus importante que le montant que vous déposez. Au moment de la rédaction, l'effet de levier maximal disponible selon la réglementation européenne est de 30:1, tandis qu'en Suisse, il est bien plus élevé, à savoir 200:1.


Requiredmargin-Notionalvalue


Voyons un exemple simple de fonctionnement de l'effet de levier :

Supposons que vous souhaitez trader des CFD sur une action avec un ratio de levier de 50:1, et que vous disposez de 200 $ dans votre compte de trading.

Sans effet de levier, vous ne pouvez contrôler qu'une position équivalente à votre dépôt initial. Donc, avec 200 $, vous ne pouvez acheter que des CFD d'une valeur de 200 $.

Avec un ratio de levier de 50:1, votre dépôt de 200 $ peut contrôler une position d'une valeur de 10,000 $ (200 x 50). Cela signifie que vous pouvez acheter des CFD d'une valeur cinquante fois supérieure au montant de votre dépôt.

En supposant que le prix de l'action soit de 100 $ par action, sans effet de levier, vous pouvez acheter 2 actions (200 / 100 = 2). Mais avec l'effet de levier, vous pouvez contrôler une position équivalente à 100 actions (10,000 / 100 = 100).

Ainsi, en utilisant l'effet de levier, vous pouvez avoir une exposition plus importante sur le marché avec un dépôt relativement faible. Cela amplifie vos profits potentiels, mais cela amplifie également vos pertes potentielles. L'abus de l'effet de levier est connu sous le nom de sur-leveraging et constitue un piège courant pour les traders débutants. Il est essentiel d'utiliser l'effet de levier avec prudence et de bien comprendre les risques impliqués
.

 

Marge dans le trading de CFD

Dans le trading de CFD, la marge désigne le montant d'argent que vous devez déposer auprès de votre courtier pour ouvrir et maintenir une position de CFD. Elle fait office de dépôt de garantie, assurant que vous disposez des fonds nécessaires pour couvrir les pertes potentielles.

La marge requise est généralement exprimée en pourcentage de la valeur totale de la position et est déterminée par le ratio de levier et la taille du contrat.

Vous pouvez voir dans ce tableau comment différents ratios de levier affectent le nombre d'actions d'une action que vous pouvez trader tout en gardant votre exigence de marge à peu près la même
.


Nombre d'Actions

Valeur de la Position ($)

Ratio de Levier

Exigence de Marge ($)

100

$10,000

05:01

$2,000

200

$20,000

10:01

$2,000

500

$50,000

20:01

$2,500

1000

$100,000

50:01:00

$2,000

2000

$200,000

100:01:00

$2,000


Supposons que vous souhaitiez trader des CFDs sur une action avec une taille de contrat de 1 000 actions. Le prix actuel de l'action est de 50 $ par action.

Supposons que le ratio de levier proposé par votre courtier soit de 1:5.

L'exigence de marge est le pourcentage de la valeur totale de la position que vous devez déposer. Dans cet exemple, supposons que l'exigence de marge soit de 5 %.

Calculons maintenant la marge requise pour ouvrir une position en CFD :

La valeur totale de la position est calculée en multipliant la taille du contrat par le prix de l'action :

Valeur totale de la Position = Taille du contrat x Prix de l'action

Valeur totale de la Position = 1,000 actions x $50 par action

Valeur totale de la Position = $50,000


La marge requise est calculée comme un pourcentage de la valeur totale de la position :

Marge requise = Exigence de marge x Valeur totale de la Position

Marge requise = 5% x $50,000

Marge requise = $2,500


Dans cet exemple, vous devez déposer 2 500 $ comme marge auprès de votre courtier pour ouvrir et maintenir la position en CFD valant 50 000 $. Le ratio de levier de 1:5 vous permet de contrôler une position cinq fois plus importante que votre dépôt.

Qu'est-ce qui influence les prix dans le trading de CFD ?

Dans le trading de CFD, les prix sont influencés par divers facteurs, et les influences peuvent varier selon la classe d'actif traitée. Voici quelques facteurs communs qui influencent les prix dans le trading de CFD :

Offre et demande du marché

Comme sur tout marché financier, le principe fondamental de l'offre et de la demande s'applique au trading de CFD. Si la demande pour un actif particulier est élevée, son prix a tendance à augmenter, et vice versa.

Indicateurs économiques

Des indicateurs économiques tels que la croissance du PIB, les taux d'emploi, l'inflation et les taux d'intérêt peuvent avoir un impact significatif sur les prix de divers actifs. Des données économiques positives peuvent renforcer la confiance des investisseurs et entraîner une hausse des prix, tandis que des données négatives peuvent avoir l'effet inverse.

Bénéfices et nouvelles des entreprises

Pour les actions et les CFD basés sur des actions, la performance financière des entreprises sous-jacentes et leurs annonces d’actualité peuvent influencer les prix. Des rapports de bénéfices ou des nouvelles positives peuvent faire monter les prix, tandis que des nouvelles négatives peuvent entraîner des baisses.

Événements géopolitiques

Les événements politiques et géopolitiques, tels que les élections, les différends commerciaux, ou les tensions géopolitiques, peuvent provoquer de la volatilité sur le marché et affecter les prix des actifs.

Facteurs spécifiques aux matières premières

Pour des matières premières comme le pétrole, l'or et les produits agricoles, les perturbations de l'offre, les tensions géopolitiques, les conditions météorologiques et la demande mondiale jouent un rôle significatif dans les mouvements de prix.

Taux d'intérêt et politiques des banques centrales

Dans le trading Forex, les décisions des banques centrales sur les taux d'intérêt et les politiques monétaires peuvent avoir un impact sur les évaluations des devises et les paires de devises.

Utilisation de l'analyse technique pour les CFD

L'analyse technique est une approche populaire utilisée par de nombreux traders pour analyser et prévoir les mouvements de prix dans plusieurs classes d'actifs sans nécessiter de connaissances complexes sur les fondamentaux de chaque actif. L'analyse technique implique l'étude des graphiques de prix historiques, des modèles et des indicateurs de marché pour identifier les tendances potentielles et les inversions.

 


Graph

 

 

Les traders utilisant l'analyse technique peuvent recourir à divers outils tels que les moyennes mobiles, les lignes de tendance, les niveaux de support et de résistance, et les oscillateurs pour prendre des décisions de trading. Ces outils peuvent être appliqués à diverses classes d'actifs, telles que les actions, le forex, les indices et les matières premières, permettant aux traders de repérer les points d'entrée et de sortie potentiels en fonction des modèles de prix et des tendances du marché.

L'analyse technique fournit une méthode de trading plus systématique et objective, permettant aux traders de se concentrer sur l'action des prix plutôt que de se plonger dans les fondamentaux spécifiques de chaque actif. Toutefois, il est essentiel de reconnaître que, bien que l'analyse technique puisse être un outil précieux, elle n'est pas infaillible, et les mouvements de marché peuvent également être influencés par des événements imprévus ou des changements dans les facteurs fondamentaux.

Comment fonctionne le trading de CFD ?

Avant même de penser à décider quels CFD acheter et vendre, vous devez vous familiariser avec la manière d'exécuter vos idées en tant qu'échange. Cela nécessite une compréhension de quelques concepts clés et vous pouvez mettre ces idées en pratique en utilisant un compte de trading démo.

Écartement et commission expliqués

Dans le trading de CFD, l'"écart" fait référence à la différence entre le prix d'achat (demande) et de vente (offre) d'un actif. Lorsque vous ouvrez une position, vous commencez avec une petite perte égale à la taille de l'écart. Le prix doit bouger en votre faveur d'au moins le montant de l'écart pour que vous puissiez atteindre le seuil de rentabilité.


Marketvalue-Spread


 

Les courtiers gagnent généralement des revenus sur le trading de CFD par le spread et/ou la commission. Le spread est le moyen principal par lequel les courtiers réalisent des profits, puisqu'il représente la différence entre le prix d'achat et de vente d'un CFD. Lorsque vous ouvrez une position, vous commencez avec une petite perte équivalente à la taille du spread. Certains courtiers facturent également des commissions sur chaque transaction, qui représentent des frais supplémentaires payés au courtier.

Taille de la position expliquée

La "taille de la position" dans le trading de CFD représente la quantité de l'actif négocié. Elle est mesurée en "lots" ou "contrats." La taille d'un lot varie en fonction de l'actif échangé. Avec les CFD, vous pouvez contrôler une position plus importante sur le marché avec un dépôt initial plus petit, grâce à l'effet de levier.

La taille de la position fait référence au nombre de contrats CFD ou de lots que vous négociez. Elle détermine la valeur de chaque mouvement de prix sur le marché. Plus la taille de la position est importante, plus le potentiel de profit ou de perte par point de prix est élevé.

Durée expliquée

Le trading de CFD offre de la flexibilité en termes de durée. Il n'y a pas de date d'expiration fixe, contrairement à d'autres instruments financiers comme les options ou les futures. Vous pouvez conserver une position CFD aussi longtemps que vous le souhaitez, ce qui vous donne la possibilité de capitaliser sur des mouvements de prix à court ou à long terme.

Les transactions CFD n'ont pas de date d'expiration fixe, permettant aux traders de garder leurs positions ouvertes aussi longtemps qu'ils le choisissent. Vous pouvez clôturer la transaction quand vous le souhaitez, que vous constatez un profit ou une perte. Cette flexibilité permet aux traders de s'adapter aux conditions changeantes du marché et d'implémenter diverses stratégies de trading.

Gestion des risques

Deux types d'ordres couramment utilisés dans le trading de CFD sont le Take Profit et le Stop Loss :

  1. Take Profit (TP) : Le Take Profit est un type d'ordre qui permet aux traders de définir un prix spécifique auquel ils veulent clôturer une position pour sécuriser des profits. Dès que le marché atteint le niveau de Take Profit, la transaction CFD est automatiquement clôturée, et le profit est réalisé. Le Take Profit est utile pour les traders qui souhaitent garantir qu'ils atteignent leur objectif de profit souhaité sans surveiller constamment le marché.

Exemple : Vous achetez des CFD sur une action à 50$ par action et définissez un ordre de Take Profit à 60$. Lorsque le prix de l'action atteint 60$, la transaction CFD est clôturée, et vous sécurisez un profit de 10$ par action.

  1. Stop Loss (SL) : Le Stop Loss est un type d'ordre qui permet aux traders de définir un prix spécifique auquel ils veulent sortir d'une position pour limiter les pertes potentielles. Si le marché évolue contre la position et atteint le niveau de Stop Loss, la transaction CFD est automatiquement clôturée, évitant ainsi des pertes supplémentaires.

Exemple : Vous vendez des CFD sur une action à 100$ par action et définissez un ordre de Stop Loss à 110$. Si le prix de l'action monte à 110$, la transaction CFD est clôturée, et vous limitez votre perte à 10$ par action.

En utilisant ces types d'ordres, les traders peuvent définir leurs objectifs de profit et leurs pertes maximales acceptables à l'avance, rendant leurs stratégies de trading de CFD plus disciplinées et contrôlées.

Long-short-position

 

Gain et perte expliqués

Dans le trading de CFD, votre gain ou perte est déterminé par la différence entre le prix d'ouverture de la position et le prix de clôture lorsque vous décidez de sortir de la position. Si vous prévoyez que le prix de l'actif va augmenter et que vous prenez une position longue (achat), et qu'il augmente effectivement, vous réaliserez un profit. À l'inverse, si le prix va à l'encontre de votre prédiction, vous subirez une perte.

Votre gain ou perte dans le trading de CFD dépend du mouvement de prix de l'actif sous-jacent. Si le prix de l'actif se déplace dans la direction que vous avez prédite, vous réaliserez un profit. Cependant, si le prix se déplace à l'encontre de votre prédiction, vous subirez une perte. Le gain ou la perte est calculé sur la base de la différence entre les prix d'entrée et de sortie, en tenant compte de la taille de la position et de tous les coûts associés comme les spreads ou les commissions.

Terminologie du trading de CFD

Comprendre ces termes vous aidera à naviguer plus efficacement dans le monde du trading de CFD et à prendre des décisions éclairées dans vos opérations.

CFD (Contract for Difference) : Un contrat financier qui vous permet de spéculer sur les mouvements de prix des actifs sans posséder l'actif sous-jacent.

Effet de Levier : La capacité de contrôler une position plus importante avec un dépôt plus petit, amplifiant les gains potentiels mais augmentant également les pertes potentielles.

Position Longue : Achat d'un CFD dans l'attente que le prix de l'actif augmente, dans le but de profiter de l'augmentation du prix.

Position Courte : Vente d'un CFD dans l'attente que le prix de l'actif diminue, dans le but de profiter de la baisse du prix.

Marge : Le dépôt initial requis par le courtier pour ouvrir une position de CFD, ce qui vous permet d'utiliser l'effet de levier.

Ordre Stop-Loss : Un ordre placé par le trader pour fermer automatiquement une position si le prix de l'actif atteint un certain niveau, limitant les pertes potentielles.

Ordre Take-Profit : Un ordre placé par le trader pour fermer automatiquement une position lorsque le prix de l'actif atteint un objectif de profit spécifique.

Spread : La différence entre le prix d'achat (demande) et le prix de vente (offre) d'un CFD, représentant la commission du courtier.

Volatilité : La mesure des fluctuations du prix d'un actif sur une période spécifique, influençant les opportunités et les risques du trading de CFD.

Appel de marge : Une notification du courtier demandant des fonds supplémentaires si une opération évolue à l'encontre du trader et si l'équité du compte tombe en dessous d'un certain seuil.

Ordre du marché : Un ordre d'achat ou de vente d'un CFD au prix du marché actuel.

Couverture : Utilisation de CFD ou d'autres instruments financiers pour protéger un investissement existant contre les pertes potentielles sur le marché.s in the market.

Learn more

FAQ sur le Trading de CFD

Commencer dans le Trading de CFD

Puis-je trader les CFDs sans effet de levier ?

Oui, vous pouvez trader les CFD sans effet de levier, mais l'effet de levier est une fonctionnalité courante qui vous permet de contrôler des positions plus importantes avec un dépôt plus petit.

Comment utiliser les CFDs pour la couverture ?

Pour utiliser les CFD pour la couverture, vous pouvez ouvrir une opération qui va dans la direction opposée de votre investissement existant, compensant les pertes potentielles.

Quelle est la différence entre les CFDs et les futures ?

La principale différence entre les CFDs et les futures est que les CFDs n'ont pas de date d'expiration et offrent plus de flexibilité dans les tailles de positions.

Comment les CFDs sont-ils taxés ?

La taxation des CFD varie selon les pays, mais dans de nombreux endroits, ils sont soumis à l'impôt sur les gains en capital sur les profits.

Qu'est-ce que le trading de CFD, et comment ça fonctionne ?

Le trading de CFD est une manière de spéculer sur les mouvements de prix des actifs sans posséder l'actif sous-jacent. Il fonctionne à travers des contrats avec des courtiers, profitant des changements de prix selon vos prédictions.

Quels sont les avantages et les inconvénients du trading de CFD ?

Les avantages du trading de CFD comprennent l'accès à divers marchés et l'effet de levier, mais les inconvénients incluent un risque plus élevé et des pertes potentielles au-delà de votre investissement initial.

Comment commencer le trading de CFD ?

Pour commencer le trading de CFD, vous devrez trouver un courtier réputé, ouvrir un compte, déposer des fonds, puis vous pourrez commencer à trader différents actifs.

Quels sont les risques impliqués dans le trading de CFD ?

Les risques du trading de CFD incluent des pertes potentielles dues à l'effet de levier, à la volatilité du marché, et à la possibilité de trader sans une stratégie appropriée.

Quelle est la différence entre les CFDs et les actions ?

Les CFD vous permettent de spéculer sur les mouvements de prix de divers actifs sans les posséder, alors que les actions représentent une propriété dans une entreprise spécifique.

Open an account